CEMAC : « Il faut ajuster les dépenses au volume des ressources », dit Pierre Moussa

0
126
Pierre Moussa président de la Commission de la CEMAC
Pierre Moussa président de la Commission de la CEMAC

CEMAC :

« Il faut ajuster les dépenses au volume des ressources », dit Pierre Moussa 

Le président de la Commission de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC), Pierre Moussa, a présenté cette option au chef de l’Etat congolais.

Celle-ci est dictée par la situation macroéconomique des pays de la Cemac marquée par la baisse des ressources budgétaires due à la chute du prix du baril de pétrole sur le marché mondial.

« Si les ressources ont chuté, il faut faire un certain nombre de réformes pour ajuster les dépenses mais au volume des ressources et pour adapter nos politiques économiques et financières à la nouvelle donne. Cela appelle à toute une série de réformes dont les axes sont connus. », a indiqué Pierre Moussa.

Reçu par le président de la République, le 14 juillet à Brazzaville, il a évoqué l’ajustement des budgets, la politique des dépenses fiscales, la politique des dépenses des pays de cette zone monétaire, le problème des réserves monétaires au niveau de la banque centrale et les nouvelles politiques économiques. « Les pays de la CEMAC doivent désormais investir dans les secteurs qui permettront de diversifier leur économie afin qu’elle ne repose plus essentiellement sur le pétrole. », a-t-il précisé.

Interrogé sur les négociations entre le Fonds monétaire internationale et les pays de la CEMAC, il a reconnu « des négociations extrêmement complexes » avant de préciser : « Aujourd’hui, vous avez le Tchad qui a fini ses négociations avec le FMI, la République Centrafricaine, le Cameroun et le Gabon. Le Congo et la Guinée équatoriale sont en train de finaliser leurs négociations avec le FMI. L’ensemble de la zone aura ainsi bouclé ses négociations d’ici quelques petits mois », a dit le président de la Commission de la CEMAC.

A la tête de la Commission de la CEMAC depuis juillet 2012, le mandat de Pierre Moussa prendra fin en août prochain. L’échange avec le président de la république lui a permis de rendre compte de sa mission et d’évoquer des questions urgentes.

Céline de TJ.

Recevez régulierement l'actualité dans votre courriel

.

Advertisements
Publicités

Laisser une réponse

Veuillez saisir votre commentaire
Veuillez saisir votre nom ici